08/07/2007

Suggestion de lecture n° 36.

VENGE-MOI !     (Patrick Cauvin).

 

 

AVEC SON DERNIER ROMAN, PATRICK CAUVIN NOUS PLONGE DANS L'HORREUR DE LA DENONCIATION AU TEMPS DES NAZIS.

SIMON, LE NARRATEUR, A GRANDI ETOUFFE DANS L'OMBRE D'UNE MERE RESCAPEE DES CAMPS DE CONCENTRATION DONT ELLE RESSASSE SANS CESSE TOUTE LA BARBARIE.

SUR SON LIT DE MORT, ELLE ARRACHE A SON FILS LA PROMESSE DE LA VENGER ET LE FAIT PLONGER DANS UN PASSE EFFROYABLE.

UN LIVRE AU DENOUEMENT INNATENDU QUE VOUS N'OUBLIEREZ PAS DE SITÔT...

 

APRES "BELANGE", UNE COMEDIE, VOUS NOUS LIVREZ CETTE FOIS UN ROMAN NOIR. C'EST UN BESOIN CHEZ VOUS D'ALTERNER LES GENRES ?

 

P.C.

"PAS DU TOUT, NON, NON. C'EST UN PEU LE HASARD QUI DECIDE. J'AVAIS ENVIE AVEC 'BELANGE' DE FAIRE UN BOUQUIN GAI, UNE SORTE DE COMEDIE FANTAISISTE. ET PUIS LA, J'AVAIS ENVIE DE FAIRE UN POLAR, UN BOUQUIN A SUSPENSE.

DONC VOILA, C'EST L'ENVIE QUI DECIDE. CE N'EST PAS DU TOUT

PREMEDITE."

 

VOUS N'AVEZ PAS DE PREFERENCE ENTRE LES DEUX GENRES ?

 

P.C.

" PAS DU TOUT. DEPUIS PAS MAL D'ANNEES, JE MENE MA VIE SELON MES CHOIX, AU HASARD DES ENVIES, JE NE PREFERE PAS PLUS FAIRE UN LIVRE DRÔLE QU'UN LIVRE DE SUSPENSE.

LES DEUX GENRES, QUAND ON A VRAIMENT ENVIE DE LES FAIRE,

SONT AUSSI INTERESSANTS A ECRIRE L'UN QUE L'AUTRE."

 

COMMENT L'IDEE DE "VENGE-MOI" VOUS EST-ELLE VENUE ?

 

P.C.

"IL SE TROUVE QUE J'AI DES ORIGINES JUIVES ET QUE TOUT CE QUI EST DU DOMAINE DES ANNEES 1940-1945 M'INTERESSE.

J'ETAIS ENFANT EVIDEMMENT A L'EPOQUE MAIS J'AI TELLEMENT ENTENDU PARLER DE GENS QUI AVAIENT ETE DENONCES.

C'EST LE THEME DE LA DENONCIATION QUI M'A FASCINE :

COMMENT EST CE QUE DES GENS PEUVENT ARRIVER A DONNER LE NOM D'AUTRES, LES ENVOYER A LA MORT PRATIQUEMENT, POURQUOI, POUR QUELLES RAISONS ?

EST-CE POUR AVOIR UN APPARTEMENT, PAR VENGEANCE OU SIMPLEMENT PAR MECHANCETE ? C'EST CELA QUI M'INTERESSAIT."

 

C'EST UNE PROMESSE PLUTÔT TERRIBLE  QUE LA MAMAN DU NARRATEUR, SUR SON LIT DE MORT, ARRACHE A SON FILS .

 

P.C.

"OUI ! J'AVAIS ENVIE DE FAIRE UN ROMAN VRAIMENT NOIR. JE VOIS D'APRES LES REACTIONS DES LECTEURS QUE J'AI PU AVOIR QU'ILS SONT TRES FRAPPES JUSTEMENT PAR CE CÔTE EXTRÊME DU ROMAN. C'EST VRAI QUE J'AI ENLEVE TOUT CE QUI POUVAIT ÊTRE DES DIGRESSIONS, DE L'HUMOUR, ETC. C'EST VRAIMENT UN LIVRE TRES SOMBRE, IL NE FAUT PAS LE NIER !"

 

ET VOTRE PROCHAIN ROMAN SERA DONC UNE COMEDIE OU VOUS N'EN SAVEZ RIEN ?

 

P.C.

" JE N'EN SAIS ENCORE RIEN DU TOUT ! JE NE SAIS PAS ENCORE CE QUE JE VAIS SORTIR, CE QUE JE VAIS ECRIRE...

MAIS JE NE ME FAIS PAS DE MAUVAIS SANG. DANS QUELQUES TEMPS, PENDANT LES VACANCES, J'AURAI BIEN UNE IDEE QUI VA GERMER ! ET A PARTIR DE LA, CE SERA LE PROCHAIN CAUVIN.

MAIS JE NE PEUX PAS ENCORE VOUS DIRE AUJOURD'HUI S'IL SERA NOIR OU ROSE !"

 

(Christelle Dyon)

 

 

Présentation de l'éditeur
Une enfance, une adolescence à huis clos dans l'ombre étouffante d'une mère rescapée de la déportation et qui ressasse inlassablement ses souvenirs : la dénonciation, l'horreur des camps de concentration, la disparition de son époux... Un suspense surprenant où Cauvin jongle brillamment avec le pire jusqu'au dénouement inattendu, inexorable.
 
  • Broché: 203 pages
  • Editeur : Albin Michel (2 mai 2007)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226177108
  • ISBN-13: 978-2226177100
  • Prix : 16 € environ.
  •  
     
     
             
                  
            PATRICK CAUVIN

    11:15 Écrit par Chaparal dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lecture - roman noir |  Facebook |

    Les commentaires sont fermés.