31/10/2007

Je lis pour l'instant.

CELLULAIRE          (Stephen King)

 

Et s’il y avait de bonnes raisons pour que cellulaire rime avec enfer ?
1er octobre. Dieu trône au paradis, le marché des changes est stable, les avions à peu près à l’heure et Clayton Riddell, un auteur de bandes dessinées, sur un petit nuage. Il vient de décrocher un contrat et l’avenir lui sourit. Mais en quelque seconde, tout bascule dans l’horreur. La cause ? Un phénomène de destruction que déclenche le téléphone portable. Tous les portables… Et qui va plonger le monde dans le chaos, le carnage et les ténèbres. C’est bien dans les affres de la destruction du monde contemporain par les outils de ce même monde que Stephen King nous plonge ici, dans un récit au rythme effroyable qui ne laisse aucun répit au lecteur avant de le conduire au paroxysme de la terreur. Pourtant, malgré l’apocalypse, Cellulaire nous fait rencontrer des personnages attachants, notamment ceux d’adolescents adeptes de la culture informatique qui séduiront de très nombreux lecteurs.

 

  • Broché: 403 pages
  • Editeur : Albin Michel (1 mars 2006)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226172181
  • ISBN-13: 978-2226172181
  • Reprise : Editions France Loisirs - Janvier 2007

     Avis personnel : à suivre après lecture.

  • J'ai beaucoup aimé ce livre - il faut dire d'emblée que j'aime beaucoup l'auteur et que à part l'un ou l'autre ouvrages, j'ai lu tous les bouquins de King et donc j'avoue que j'entame un de ses romans avec un esprit déjà plutôt favorable.

    Cela dit le livre débute sur les chapeaux de roue et dès le début on se trouve projeté d'un instant à l'autre d'une vie "normale" dans un cauchemard déboulant de partout, les gens deviennent subitement comme fous et commencent pour une raison inexpliquée à s'entretuer les uns les autres et tout cela, on s'en rendra vite compte, démarre d'un simple appel téléphonique reçus sur les téléphones portables, leurs "cellulaires".

    On découvre ensuite la formation d'un petit groupe de personnes demeurées "normales et humaines" donc le principal protagoniste est à la recherche de son fils sans savoir si il est resté "humain" ou à sombré lui aussi dans la folie meurtrière.

    On découvre le combat de ce groupe pour sa survie entouré qu'il est des hordes de phonistes (oui oui c'est le nom donné à ces fous d'un nouveau genre) qui communiquent essentiellement par télépathie et qui se rassemelent de plus en plus en grands troupeaux.

    Je ne vous dirai pas si il va retrouver ou non son fils et dans quel état et je vous invite plutôt à livre le livre, voire pour certains à découvrir SK, mais ce que je peux dire c'est que la fin de ce livre appelle une suite car beaucoup de questions, et non des moindres restent sans réponse à la fin du livre.

    Alors suite en vue, je l'espère !

    SK ne sachant pas trop bien comment finir son histoire ?? Je n'y crois pas trop ca ne ressemble pas au personnage !!

    Ma cote perso : 8/10.

     

     

    cellulaire2

     

    cellulaire0

     

     

    cellulaire

    17:21 Écrit par Chaparal dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lecture-roman-thriller |  Facebook |

    Les commentaires sont fermés.